Le goût des vieilles choses...

Publié le 17 Janvier 2009

J'ai la chance d'avoir quelques gravures

J'aime bien la ringardise du libertinage de ces deux-là.
Et aussi leur perfection technique.










Et celle-ci est un cadeau récent de mon amoureuse. Elle date de 1523.
Rendez-vous compte ! 1523 ! Michel Drucker n'était même pas né !





C'est une page découpée d'un livre allemand.
Parce que bien sûr, les pages découpés et vendues à l'unité valent plus cher
que le livre entier. Donc tant pis pour le livre !
Ah, les joies du commerce...

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Les amours d'un jour

Repost 0
Commenter cet article

glen 20/01/2009 11:33

Rooaaah ça c'est pas des trames de païdééés !him pardon...

Li-An 19/01/2009 23:17

Les "coquin" valent surtout pour la déco. Mais le trait est très léger et agréable.

wandrille 19/01/2009 17:53

à mon avis, Drucker était né à cette époque. Il animait un truc à l'ORTF, je crois ("salut les copains chevaliers" ou un truc dans le genre)

alice 18/01/2009 21:09

Elles sont magnifiques !!, je voudrais vraiment les voir en vrai si c'était possible ! (bientôt autour d'un feuilletté aux poireaux ?)note : on a pas pu poursuivre la discution pendant la soirée, mais les descriptions dont tu me parlais sur les critiques des salons m'intéressent beaucoup, il faudra poursuivre cette discussion plus au calme. (tu n'es pas obligé de publier le commentaire, je n'ai juste pas ton adresse email...)bisousalice