Articles avec #noir et blanc mon poulet tag

Publié le 17 Mai 2010

http://sorwellz.free.fr/laviecomme2010/20100515-saddam%23c.jpg

 

Saddam Hussein en a gros sur le cœur : il est sans emploi ni ressources.

Pas facile de gagner sa vie quand on porte le nom de l’ancien dictateur irakien.

“Quand je fais la queue pour un travail, je me sens mal : dès qu’on appelle mon nom,

les gens commencent à m’insulter”, s’attriste cet Irakien de Bassorah. “Ma famille m’a conseillé

de changer de nom, mais le gouvernement refuse de modifier l’état civil des gens

pour des raisons de sécurité.” Ce nom qui cause aujourd’hui son malheur a fait

“[son] bonheur avant 2003”. “En classe, je n’avais jamais de punition. Il n’était pas question

de crier devant tout le monde dans la cour de récréation : ‘L’élève Saddam Hussein est puni’,

raconte-t-il au correspondant de Al-Hayat. Et “j’ai gagné 2 000 dinars dans une soirée

en l’honneur de l’anniversaire du raïs”, se souvient-il.

(lu sur Courrier International)

 

* * *

 

Et sinon, ça n'a rien à voir, mais je suis interviewé dans Bodoï.

Il est question de crayons de couleur, de dinosaures et de Spirou.

(mais aussi de L'Ours et des Autres Gens, bien sûr)

 

* * *

 

Le formidable Erwann Surcouf organise un concours sur son blog

où trop tu peux gagner des abonnements aux Autres Gens.

Bon, ça ne dispense pas de s'abonner en vrai,

mais c'est toujours marrant à faire un concours !

Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2008

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0

Publié le 11 Août 2008

Je travaille sur une page de jeux pour Écarquillettes.
Je m'amuse bien.





Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0

Publié le 20 Juin 2008

Je redécouvre les joies du carnet (grâce aux chutes d'une maquette de ma formidable amoureuse)











Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2007

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2007


Souvenirs de chasse, Louis Viardot, 1846

Lorsqu'une tanière est connue et que, trahi par ses traces, qui ressemblent aux pas
d'un jeune garçon marchant pieds nus, l'ours est dénoncé à un amateur qui vient l'attaquer
avec deux ou trois amis, on fait une enceinte aussi étroite que possible, où les traqueurs,
très rapprochés l'un de l'autre, ne laissent vide que la place des tireurs. Au bruit épouvantable
qui s'élève tout à coup autour de sa retraite, l'ours s'éveille, se secoue, ôte ses pieds de sa gueule,
et décampe au galop, cherchant une issue. Mais il n'arrive pas toujours qu'il s'enfuie de la sorte.
Souvent il rôde en sournois dans l'enceinte, le nez au vent, l'oreille au guet, sans vouloir percer
la ligne. Souvent aussi (surtout si c'est une femelle avec ses oursons), il s'obstine à rester
dans son trou, répondant par de sourds grognements aux cris des traqueurs. Il faut alors
s'approcher tout près de lui, tirer des coups en l'air, lâcher des chiens qui le harcèlent,
et même le pousser avec des bâtons. Quelquefois les chasseurs doivent l'attaquer en face,
dans sa tanière, et le tirer quand il s'élance sur eux. Il y a, dans ce cas, plus de difficultés
et de périls. Les approches de la tanière sont presque impraticables, défendues par des arbres
renversés ou des fondrières pleines de neige, et l'on s'expose, sur ce difficile terrain,
à toute la colère d'un animal redoutable, que poussent à bout la peur et le danger qui le menace.


Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Sorel

Publié dans #Noir et Blanc mon poulet

Repost 0